4 septembre 2016

Petit air de guingois

L’estomac est beaucoup plus long d’un côté que de l’autre : il n’a donc pas d’autre choix que de se recroqueviller sur le côté le plus court, tandis qu’à l’intérieur, de gros plis se forment. Mais son apparence difforme n’est pas vaine : quand nous buvons une gorgée d’eau, le liquide qui descend dans l’œsophage peut s’écouler directement le long du côté droit de l’estomac (le plus court) et arriver ainsi aux portes de l’intestin grêle. La nourriture, en revanche, atterrit dans la partie renflée de l’estomac. Maligne, notre petit poche digestive fait ainsi le tri entre ce qui doit être malaxé et ce qui peut continuer son chemin plus rapidement. Avec son petit air de guingois, notre estomac héberge surtout deux savoir-faire différents. D’un côté, c’est le domaine des liquides, de ‘autre, celui des matières solides. Deux casquettes pour un seul organe, en somme.

Le charme discret de l’intestin / Giulia Enders

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

À propos de Florence

Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène.

Derniers Articles par Florence

CATÉGORIE

Mécaniques du corps

Mots-clefs

, , ,