10 septembre 2016

Terrain vague

Le nerf vague est la voie de communication la plus importante et la plus rapide entre l’intestin et le cerveau. Il traverse le diaphragme, passe par le médiastin (la région entre les poumons qui contient notamment le cœur), longe l’œsophage, monte dans le cou et arrive au cerveau. […] Un intestin en bonne santé n’utilise pas le nerf vague pour transmettre des signaux digestifs insignifiants : il les traite en interne, avec son propre cerveau […]. Cela dit, si quelque chose lui semble de première importance, il peut en faire part au cerveau d’en haut. […] Des messages vont ainsi du ventre à la tête : ils informent par exemple le centre du vomissement d’une alcoolémie anormalement élevée, rapportent aux responsables du dossier « douleur » des ballonnements gênants ou confient au département « malaises et indispositions » la présence de vilains agents pathogènes […]. Et ça ne vaut pas que pour les mauvaises nouvelles. Le soir de Noël, d’autres signaux transmis nous permettent de nous endormir sur le canapé, repus et heureux.

Le charme discret de l’intestin / Giulia Enders

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

À propos de Florence

Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène.

Derniers Articles par Florence

CATÉGORIE

Mécaniques du corps

Mots-clés

, ,