27 novembre 2016

Amitiés froides

Ses amis […], on les choisit. Sauf quand ce sont eux qui vous ont choisi, et on s’est laissé faire, mais ils n’en sont alors que pus précieux. Certes on aime ses amis. Mais il s’agit d’un attachement lucide, clair, fait d’estime et de reconnaissance d’une éminente valeur, presque froid en somme. Le temps fortifie l’amitié alors qu’il décompose l’amour.

Célébrations / Michel Tournier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

À propos de Florence

Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène.

Derniers Articles par Florence

CATÉGORIE

Aimer les corps et les esprits

Mots-clés

, , ,