19 février 2017

Au spectacle

Elle était encore trop près de la rue pour ne pas se sentir enchantée par le spectacle de la royauté, lorsqu’il était bien présenté. Elle aimait les chevaux qui piaffent, les généraux empanachés et les cardinaux sur le parvis, elle avait un faible pour la pourpre cardinalice et, en général, trouvait que l’Église s’habillait vraiment bien. Il n’y a jamais assez de couleur, d’éclat et de jolis costumes dans le monde et les rois sont là pour le plaisir des yeux.

Lady L. / Romain Gary

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

À propos de Florence

Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène.

Derniers Articles par Florence

CATÉGORIE

Rester sage

Mots-clefs

,