Le renard sait que le lièvre court plus vite que lui. En se montrant, le lièvre signifie au renard qu’il l’a repéré, et qu’il est donc inutile de se lancer dans une éreintante course-poursuite. Un bel exemple de communication animale.

La nature pense-t-elle ? / Nicolas Journet / Sciences Humaines n° 293, juin 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

À propos de Florence

Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène.

Derniers Articles par Florence

CATÉGORIE

Le monde extérieur

Mots-clefs

, ,