7 juillet 2017

Feignasse

Du verbe latin fingere, modeler, feindre. Le suffixe en « asse » est souvent annonciateur de connotations péjoratives ; c’est pourquoi lorsqu’il est associé comme ici au terme « feignant » évoquant la paresse, on imagine sans trop de peine que ce n’est pas une gentillesse. Traiter une personne de « feignasse » ou de « grosse feignasse », c’est lui signifier le mépris que l’on éprouve pour son manque d’ardeur au travail.

Le petit livre des gros mots / Gilles Guilleron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

À propos de Florence

Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène.

Derniers Articles par Florence

CATÉGORIE

F