24 septembre 2017

Nature instinctuelle

Celles qui ont une nature instinctuelle forte reconnaissent intuitivement le prédateur intérieur par l’odorat, la vue, l’ouïe ; elles devinent sa présence, l’entendent arriver et prennent les mesures nécessaires pour lui faire faire demi-tour. Celles dont l’instinct est endommagé n’ont même pas encore conscience de sa présence que le prédateur est déjà sur elles, car leur capacité d’écoute, d’appréhension, leur savoir sont amoindris – notamment par des introjections qui les exhortent à se montrer gentilles, à bien se comporter et tout particulièrement à ne pas voir qu’elles sont abusées.

Femmes qui courent avec les loups / Clarissa Pinkola Estés

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

À propos de Florence

Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène.

Derniers Articles par Florence

CATÉGORIE

Rester sage