La jeune femme parle d’eux, à présent. On peut très bien – à la lenteur prononcée de sa voix – reconnaître l’enfant secrètement préféré. Il y en a toujours un. Quoi que disent les mères, quoi qu’elles pensent d’elles-mêmes dans leur obligation à nourrir l’espérance, à donner la becquée aux moineaux et aux anges – […]

Il faut bien quelque chose à ceux qui sont en bas, aux va-nu-pieds, aux gagne-petit, aux misérables. On leur donne à gober les légendes, les chimères, l’âme, l’immortalité, le paradis, les étoiles. Ils mâchent cela. Ils le mettent sur leur pain sec. Qui n’a rien a le bon Dieu.

Les misérables / Victor Hugo

Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée. Il n’est pas d’objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux, plus éblouissant qu’une fenêtre éclairée d’une chandelle. Ce qu’on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui […]

Seul dans son studio, Alain constata qu’il ressentait toujours de la douleur dans son épaule et se dit que la jeune femme qui, l’avant-veille, dans la rue, l’avait bousculé avec une telle efficacité avait dû le faire exprès. Il ne pouvait pas oublier sa voix stridente qui l’avait appelé « idiot » et il entendait de nouveau […]

Personne qui se rend en Belgique pour la première fois. Petit fictionnaire illustré / Alain Finkielkraut

On écoute cette jeune femme. On l’écoute vraiment. On sait qu’entre elle et vous il n’y aura jamais rien. On le sait sans savoir. En un sens, c’est reposant. Il y a des moments comme ça, on voit ce que c’est le désir : la volonté exténuante de prendre, de jouir, de vaincre. Il y […]

Les angliches sont malins. Se porter comme un charme, ça se dit to be right as rain. Comme ça ils sont de bonne humeur tous les jours. © Marko