Mépris déguisé en considération.

Crise violente au cours de laquelle le sujet, éprouvant la situation amoureuse comme une impasse définitive, un piège dont il ne pourra jamais sortir, se voit voué à une destruction totale de lui-même. […] Je me suis projeté dans l’autre avec une telle force que, lorsqu’il me manque, je ne puis me rattraper, me récupérer […]

Du latin populaire caronia, la chair de cadavre. Voici une injure forte qui ne sent pas très bon même si le mot est entré en poésie avec Baudelaire (« Une charogne », les Fleurs du mal). Se faire traiter de « charogne » suggère un mépris profond doublé d’un vif dégoût métaphorisé par les supposées exhalaisons pestilentielles ; quant […]

Vêtement s’enfilant sur le pied et remontant plus ou moins haut sur la jambe. A hauteur du mollet, on parle de mi-chaussette, typiquement celle en coton blanc molletonnée, qu’on aime à contempler sur la jambe fuselée d’un joueur de tennis, et, s’il est besoin de le préciser aux hommes portant des costumes, seulement sur la […]

Première façon de faire des caresses à une femme, demi-audace qui s’essaye. Exemple : Ah ! quelle femme ! elle me remue autant qu’une colique […]. Sources : Les misérables / Victor Hugo – La cousine Bette / Honoré de Balzac

Effleurement qui prend possession de la matière profonde. Célébrations / Michel Tournier

Manifestation du vieillissement oculaire qui apparaît, en général, après la presbytie. Le sujet atteint se sent le plus souvent menacé. En effet, ne sachant plus déchiffrer l’horizon et suivre des yeux le gibier dans le lointain, il se voit rapidement réduit à repérer les blattes sur les parois de son terrier. Fort heureusement, la cataracte […]