Depuis le début du film, mes larmes coulent, sans retenue. […] Assis à mes côtés, tu me coules un regard amusé, nuancé d’étonnement. […] Tu es adulte, tu a statué sur la frontière entre réalité et fiction, moi moins.  Même si la similitude qui lie mes émotions de cinéma à celles de ma vraie vie […]

« Je suis né, il le fallait bien, et je n’ai rien pu faire non plus pour m’empêcher d’atteindre l’âge de quarante et un ans d’où je vous parle aujourd’hui perché comme un pingouin sur un morceau de banquise. »

Escapade à Maurice / Microfictions / Régis Jauffret

Je n’ai jamais été jeune parce que personne n’a voulu l’être avec moi. Journal d’un curé de campagne / Georges Bernanos

L’autodidacte, qui trouve dans la bibliothèque non seulement des livres mais un environnement, une raison d’espérer, la famille qui lui a manqué, est la justification la plus éclatante de la bibliothèque, lieu de rédemption, de retrouvailles avec soi-même. La sagesse du bibliothécaire / Michel Melot

D’où vient que le temps de notre petite enfance nous apparaît si doux, si rayonnant ? Un gosse a des peines comme tout le monde, et il est, en somme, si désarmé contre la douleur, la maladie ! […] Mais c’est du sentiment de sa propre impuissance que l’enfant tire humblement le principe même de […]

« – Maman, renifle Marylin, quand je serai grande, est-ce que je pourrai aller danser avec des garçons à la disco…

– Mais bien sûr que non […]. Comment peux-tu imaginer que des hommes souhaiteraient danser avec une godiche telle que tu te vois ? Allez, fais des cauchemars, ce sera plus intelligent. »

Le magasin des suicides / Jean Teulé

Au revoir Grand-mère ! Au revoir Grand-père ! Si ces enfants ne doutent pas de nous revoir c’est qu’ils nous connaissent depuis toujours. Enfants nous ne voyons pas les adultes vieillir ; c’est grandir qui nous intéresse, nous autres, et les adultes ne grandissent pas, ils sont confits dans leur maturité. Les vieillards non plus […]