« En Afrique, il existe une espèce d’acacias qui, lorsqu’ils sont broutés par des girafes, réagissent en augmentant la toxicité de leurs feuilles. Dans le même temps, ils émettent du gaz éthylène, lequel informe les arbres voisins de la menace, et leurs congénères réagissent à leur tour en empoisonnant leurs feuilles. […] Dans les forêts tempérées, […]

Le renard sait que le lièvre court plus vite que lui. En se montrant, le lièvre signifie au renard qu’il l’a repéré, et qu’il est donc inutile de se lancer dans une éreintante course-poursuite. Un bel exemple de communication animale. La nature pense-t-elle ? / Nicolas Journet / Sciences Humaines n° 293, juin 2017

La variété fabuleuse des fleurs lui apparaissait un des plus grands mystères de la création. Elle bavardait avec les jardiniers, apprenait le nom des plantes, leurs goûts, leurs habitudes, leurs exigences et caprices et, fermant les yeux, essayait de reconnaître chaque fleur à son parfum ; lorsqu’il lui arrivait de deviner juste, elle avait l’impression […]

Lady L. avait toujours trouvé que le ciel anglais était un pisse-froid. On ne lui imaginait aucun émoi secret, aucune colère, aucun élan ; même au plus fort des averses, il manquait de drame ; ses violents orages se bornaient à arroser le gazon ; […] il n’était vraiment lui-même que dans la petite pluie […]

« La terre lui sert de lit et le ciel de couverture. »

Vie et destin / Vassili Grossman

 

Le vêtement doit-il adhérer au corps comme une seconde peau et épouser étroitement tous ses reliefs, ou faut-il au contraire qu’il l’enveloppe dans une forme ample et mouvante ayant sa silhouette propre ? Le monde animal lui-même balance entre ces deux formules, puisque les écailles du serpent fournissent le modèle du collant, tandis que le plumage […]

« Le rite bien français des vacances au bord de la mer constitue un voyage initiatique dont nous portons tous la marque. On peut dire que l’océan – son mystère, son infini, sa grande vie solitaire sous le ciel changeant –, c’est la métaphysique à la portée d’un enfant de sept ans. »

Célébrations / Michel Tournier