Dictionnaire contemplatif

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

Sur la forme, le dictionnaire contemplatif propose, de façon classique, un ensemble d’articles dont les entrées sont des mots, classés par ordre alphabétique.

Il a vocation à s’étoffer, au fil du temps qui passe et du temps que j’ai.

Sur le fond, il est à mi-chemin entre le dictionnaire de langue courant – celui qui permet de vérifier le sens ou l’orthographe d’un mot – et le dictionnaire spécialisé.

Comme son nom ne l’indique pas, la spécialisation du dictionnaire contemplatif n’est pas la contemplation, ce qui de toute façon ne voudrait pas dire grand chose.

Il s’agit plutôt, par ce titre mystérieux, d’illustrer ma propre propension à la contemplation du verbe. Par le verbe, j’entends bien sûr non pas celui dont on peine à retenir les multiples conjugaisons, tout aussi admirable soit le futur antérieur ou le plus-que-parfait du subjonctif, mais celui relatif à l’expression générale de la pensée, si parfaitement maîtrisée à l’écrit par certains.

De cette admiration pour la phrase bien roulée, est née l’envie de collectionner l’objet d’écriture (voir la  phrasothèque).

Puis est venue l’idée de m’en inspirer pour redéfinir, en plus réel, les choses et les concepts.

Oui en plus réel car la réalité est toujours et avant tout celle des concernés. Qui peut mieux définir la presbytie que le presbyte ? le criocère que celui qui en subit les dégâts dans son jardin ?

Comment mieux illustrer l’éternel combat mené au lit pour gagner le plus gros morceau de couette, qu’en le comparant au phénomène bien réel de la marée ? mieux définir une partie du corps que par le regard posé dessus ? une de ses déficiences par ce qu’elle exclut désormais ?

C’est là tout l’objet de mon dictionnaire. Y aller allégrement de ma définition, sérieuse ou amusée. Parfois  exploitant plus ou moins largement la vie et l’avis des personnages rencontrés.*  Parfois usant de mes propres constats sur les réalités qui m’entourent.

Mon circonflexe sur le O, c’est lorsque je parviens à associer deux objets que rien ne prédestinait à la cohabitation (Un exemple ici), ou, au contraire, lorsque j’en associe deux dont on ne peut que s’étonner qu’ils ne se soient pas rencontrés plus tôt (Un exemple ici).

Bonne lecture,

FloFlo

Madame risette*Si ce dictionnaire se veut récréatif sur le fond, il se prend au sérieux sur la forme.

Dans le respect de la belle écriture et des experts en la matière, chaque article renvoie aux extraits l’ayant inspiré, eux-mêmes classés par thème dans la phrasothèque. S’il s’agit de l’exact extrait de l’œuvre, il apparaît entre guillemets.