Bien que tout amour soit vécu comme unique et que le sujet repousse l’idée de le répéter plus tard ailleurs, il surprend parfois en lui une sorte de diffusion du désir amoureux ; il comprend alors qu’il est voué à errer jusqu’à la mort, d’amour en amour. […] Le long d’une vie, tous les « échecs » […]

Dès lors qu’on ellipse, qu’on étire, qu’on resserre, qu’on comble les trous, on est dans la fiction. […] Toute écriture de soi est un roman.

D’après une histoire vraie / Delphine de Vigan

Les gens en ont assez des intrigues bien huilées, de leurs accroches habiles et de leurs dénouements. Les gens en ont assez des marchands de sable ou de soupe, qui multiplient les histoires comme des petits pains pour leur vendre des livres, des voitures ou des yaourts. Des histoires produites en nombre et déclinables à […]

Épisode réputé initial (mais il peut être reconstruit après coup) au cours duquel le sujet amoureux se trouve « ravi » par l’image de l’objet aimé (nom populaire : coup de foudre ; nom savant : énamoration). La langue a posé depuis longtemps l’équivalence de l’amour et de la guerre : dans les deux cas, il s’agit […]

Ceci n’est pas une fourmi volante, c’est mon chum. © En attendant de savoir

Vouloir écrire l’amour, c’est affronter le gâchis du langage : cette région d’affolement où le langage est à la fois trop et trop peu, excessif et pauvre. […] Savoir qu’on n’écrit pas pour l’autre, savoir que ces choses que je vais écrire ne me feront jamais aimer de qui j’aime, savoir que l’écriture ne compense […]

État subtil du désir amoureux, éprouvé dans son manque, hors de toute vouloir-saisir. Le Satyre dit : je veux que mon désir soit immédiatement satisfait. Si je vois un visage qui dort, une bouche entrouverte, une main qui traîne, je veux pouvoir me jeter dessus. […] Dans la langueur, je ne fais qu’attendre : « Je […]